Vieux pont Notre DameMaison dieu
Un peu d'histoire
S’il est établi que des hommes ont vécu à Montmorillon il y a environ 100 000 ans sous les rochers que l’on voit près de la piscine, c’est au XI° siècle que naquit vraiment la ville. Il y eut pourtant quelques activités au cours des siècles précédents. C’est ainsi qu’au III° siècle, saint Martin et saint Martial arrivèrent du Limousin pour évangéliser le Poitou. Cent cinquante ans plus tard, Clodomir, en remerciement de la victoire de son père, Clovis, sur les Wisigoths en 507 dans les plaines de Vouillé et Lussac, fit construire un sanctuaire sur le coteau de Montmorillon, là où s’élève aujourd’hui l’église Notre-Dame.

Mais en 732, les Arabes envahissaient la région avant d’être arrêtés à Vouillé par Charles Martel. Vaincus, ils se replièrent mais une troupe resta sur Montmorillon où elle s’établit. Leur chef, un petit seigneur Maure, fit construire un « château » en bois sur la motte castrale, face à l’église qu’il s’était empressé de faire raser mais de vieux documents établissent formellement l’existence de ce premier sanctuaire. Le nom de la ville viendrait de cet épisode : Mons(Mont)Maurillio(petit chef Maure).

En 1050, arriva Ranulfe qui devint le premier seigneur de Montmorillon et fit construire la nouvelle église Notre-Dame dont il ne reste que l’abside et le transept, le reste datant du siècle suivant.

C’est autour de ces lieux que Montmorillon se forma, dans la rue qui grimpe depuis la rivière jusqu’à l’église Notre-Dame et dans les rues avoisinantes. Là où aujourd’hui la Cité de l’Ecrit regroupe ses activités. Et c’est également au XII° siècle que furent construits la Maison Dieu, l’Octogone, la chapelle Saint-Laurent ainsi qu’une première église Saint-Martial dont il ne reste qu’une tour, base de l’ancien clocher.

François Ier fit construire des murailles autour de la ville et Montmorillon devint sénéchaussée royale avant d’être remise en apanage au seigneur de Vignoles, dit La Hire, fidèle écuyer de Jeanne d’Arc, qui se fit enterrer dans la chapelle Saint-Laurent où une stèle perpétue sa mémoire.